X
Amour, Autre, Déclaration

OUI, MARIE (poème par P.A)

30 novembre 2011 1

Je peux  voir d’ici l’ennui vous tenir compagnie
Je me joindrais volontiers à  vous si la réponse est oui
Aussi votre verbe pourra-t-il se priver d’abstinence
Vous aurez autre chose à  dire que ce silence

Seriez-vous cet élu que longtemps j’ai cherché
Ou l’oiseau rare sur cette chaise de bar perché
Je viens à  vous, pardonnez mon impudence

Je vous ferai boire à  la fraicheur de mes mots
Pour moi, vous venez à  point et non point en trop
La chaleur de la solitude vous accable de maux

Soyez  infidèle à  votre mutisme
Comme à  votre éventuelle mie
Enfin, je vous espère surtout sans amie
Euh, j’oubliais mon prénom c’est Marie…

0

There is 1 comment

  • Anonyme dit :

    OH MARIE
    Oh Marie, j'ai bien vu votre assurance
    Derrière le bar et toutes les révérences
    De mâles cachant mal leur appétence
    Devant vos charmes d'une rare violence.

    Sous vos airs gonflés de confiance,
    J'ai bien cerné toute votre différence
    Alors pour toute conversation, mon silence
    Et pour vous faire la cour, mon indifférence.

    Ainsi me suis-je rapproché par la distance
    Et ai brillé à  vos yeux par mon absence,
    Seul homme à  ne pas vous faire allégeance,
    Votre beauté n’a d’égal que ma résistance.

    Et même si votre sourire étourdit mes sens
    Je savais que la victoire était dans la patience
    Car vous voilà , maintenant à  moi et sans défense
    Prête à  me soupirer à  l’oreille : « Oh oui Maxence »

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.