X
Amour, Autre

A TOI, MA ROSE (poème par P.A)

6 juin 2012 0

Ton regard emprisonne ma liberté
De son souffle plein de volupté
Il conte le pluriel au singulier.

Une fois que sur toi l’œil se pose
On comprend aisément oh ma Rose
Qu’à  sa course le temps mette pause

Ailleurs devient alors ici
Dans ce coin de paradis
Rien que de nous deux lotis

Tu es preuve que le créateur a existé
Et qu’avec boue et bonne volonté
Il conçut un personnage de conte de fée.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.