X
Amour, Autre, Déception, Déclaration

LES AMOURS PART II (poème par Stéphane)

14 février 2014 0


Il est des amours qu’on nommerait « vapeur »
Qu’emporte le vent s’ils sont mal emprisonnés;
Qui finissent par mourir, à  la troisième peur
Les deux précédentes les ayant déjà  empoisonnés.

Il est des amours où les sourires meurent
Pour que ressuscitent quantités de pleurs
Un voile levé et toute une basilique détruite
La religion, la foi et les fidèles prenant la fuite.

Il est des amours… Coup de cœur
Qui finiront probablement en coups au cœur.
Mais ils sont magiques à  vouloir la poitrine s’arracher
Et la planter dans cet autre qu’on a toujours cherché.

Il est des amours pour les artichauts
Ces cœurs qui fondent dès qu’ils prennent chaud
Un regard, un sourire, une douce conversation
Si peu pour mettre en eux un feu en action.

Il est des amours pour les malheureux
Les masochistes qui vénèrent leur état piteux
Incapables de reconnaître que leurs cœurs
Ensemble, sont incompétents à  faire leur bonheur.

Il est des amours… « je t’aime mais… »,
Peuplés de problèmes mais qui ne s’arrêtent jamais
Qui croient si fort à  l’euphorie du départ
Que devient invisible tout ce qui les sépare.

Il est des amours… Interminables
Rongés de douleur, complètement minables
Qui se subliment dans l’apologie de la tristesse
Qui aiment à  cultiver les germes de la détresse.

Il est des amours qu’on appèlerait palabre
Qui ne résolvent jamais sous l’arbre
Une dispute est le lit d’une autre violence
Sortie de deux lèvres avec le poids de l’indécence.

Il est des amours… Distance
Qu’on pourrait aussi appeler « résistance »
Loin des yeux, loin du cœur dit le proverbe
A raison, l’amour meurt loin du corps et du verbe.

Il est des amours passionnés et fort sexuels
Qu’on célèbre que dans les échanges charnels.
Ils sont si impressionnants que des fois on applaudit
Après être redescendu d’un petit voyage au paradis.

Il est des amours qu’on dit « invincibles »
Quand même le sort les prend pour cibles
Ils résistent au temps, au vent, aux orages,
À eux-mêmes. Aux autres. Aux commérages.

Il est des amours qu’on traiterait de grandioses
Où les cœurs semblent combattre pour une cause
àŠtre ensemble ou chacun se laissera mourir,
N’exister que pour l’autre ou disparaître en martyr.

Il est des amours… Parfaits. Sans problèmes
Là  où pour chaque souffle, il y a un « je t’aime ».
Ils sont beaux. Autant que les tourtereaux qui s’adorent
Mais croyez moi, il n’en existe plus. Ils sont tous morts.

Lequel de ces amours est donc le vôtre?
Vous qui êtes juges de celui des autres?

téléchargez la vidéo —-> là 

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.