X
Autre

LA FLAMME (poème par Laskazas)

11 janvier 2012 0

Oh, qu’il souffre ce triste poète
Depuis que la flamme s’est éteinte
Celle qui le consumait du pied à  la tête
Celle qui lui brûlait toutes ses craintes.

D’ou lui viendront désormais ces vers divins
Qu’il versait sur nos vagues visages frileux
Qui retrouvaient les couleurs d’un vieux vin,
Enchantés, par ses rimes faisant tant d’envieux.

Oh qu’il est triste ce poète qui souffre
Depuis que s’est perdue dans un gouffre
L’inspiration qui lui donnait son souffle.

Demain encore il ne quittera pas ses pantoufles,
Apeuré par l’obscurité qui désormais l’entoure,
Maudissant à  jamais le destin et ses mauvais tours!

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.