X
Autre

D’UN PERE A UN FILS (poème par Stéphane)

13 juillet 2011 1


Au verso de chaque visage est écrite une histoire.
Méfie toi, mon fils, du beau sourire
Plus il t’attire, plus il s’inspire du pire
Prends garde à  trop tôt chanter victoire.

Va plutôt et échange des mots avec le silence
Le plus habile à  embellir les apparences
Découvre ce qu’il entretient de mystères
Et apprends aux bavardes volontaires à  se taire,

Car il en est ainsi de la plupart de leurs lèvres
Qui font l’économie de la salive pour du miel
Vous séduisent et de quelques mots d’orfèvre
Feraient descendre l’ange de son ciel.

Retiens que les silences ont plus à  t’apprendre.
Apprend que les non-dits ont plus à  te dire…
Pour l’heure, tu es plus enclin à  contredire
Mais un jour… tu finiras par tout comprendre.

0

There is 1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.