X
Autre

LA BERGÉRE (poème par Stéphane)

20 juillet 2011 0

Voila qu’entre deux mots se glisse un soupir
L’aveu de l’effort qu’elle voulait masquer,
Le signe coupable d’une forme de plaisir
Qui sur le visage se fait remarquer.

Elle tient entre les mains son bonheur
Et son air satisfait rend témoignage
C’est son métier. Tirer toute la douceur
De choses aussi primitives que sauvages.

Elle met tout son cœur à  l’ouvrage,
Dévoue même son corps à  la tache
Du bout des doigts, elle fait l’amour à  la vache
Pour lui extraire le lait de son fromage.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.