X
Amour, Autre, Déclaration

DE LA FOUDRE A LA GRACE (poème par Guy)

25 avril 2012 0

Tel un geyser sorti des abysses de mon âme ;
Le sauvage courant d’un fond déliant ses lames ;
L’étincelle magique qui met le feu aux poudres ;
Me frappas-tu d’un puissant coup de foudre.

Tel, que je compris trop tard ton art du coup
Jusqu’à  te laisser me passer et tirer la corde au cou,
Tes douces mains montrant la voie des coups aux poings,
Disputant mon corps aux soins perdus de tes câlins.

Tels ces coups de rein qui affolaient mes entrailles,
Quand je perdais pied à  prendre mon pied ;
Et tes coups de pieds qui me lacéraient d’entailles
Gravant dans ma chair les bleus de nos batailles ,

Tels, que tu avais réussi ton coup de maître ;
A noyer ma dignité sous les flots de ma terreur
Et l’innocence des enfants dans les crues de mes pleurs ;
Ne m’offrant d’autre choix qu’auprès d’eux, au prix de ta présence , être

Et recevoir encore ces fleurs arrosées de tes regrets ;
Commes celles avec lesquelles, de ne plus me battre tu me promettais ;
Oh mon amour, je sais que tu tiendras parole désormais
Hier, dans le creux de tes mains, j’ai trouvé le coup de grâce.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.