X
Autre, Société

VILLE DE CHIENS (poème par L.)

13 octobre 2010 6

Des Mots, Des Images, villes de chiens
Il y a comme une précieuse odeur de pisse dans ma ville.
Elle parcoure les ruelles sans aller nulle part,
S’affiche fièrement dans marchés, écoles et gares
Sans attirer plus d’un dégouté regards.

Car la coutume ici est de marquer son territoire
En arrosant un pied d’arbre ou un pan de mur.
Et si vous aimez les rats et la souillure
Soyez le bienvenu chez les chiens de race pure.

Sortez votre queue qu’elle soit molle ou dure,
Vous avez pour vous le droit ,par tacite contrat
De l’exposer là  où l’envie vous prendra.

Respirez donc, car si ma ville ne vous tend qu’un bras
C’est que l’autre supporte comme une béquille
Sa tige qui sur un bâtiment publique frétille.

0

There are 6 comments

  • Anonyme dit :

    La fin du poème est géniale. J'adore.
    Par contre les "chiennes" ne sont pas mal non plus quand elles se mettent à  marquer le territoire.

  • Anonyme dit :

    lollllllll

  • Anonyme dit :

    on pisse sur les murs et puis ça va pas quelquepart, dans ce pays c'est comme ça. tu vas faire comment?

    incognito

  • Kanigui dit :

    Et les pisseurs n'ont de respect pour personne.
    Ils en veueltn au système et n'aiment pas demander les toilettes.

    Honteux et dommage! Et pourtant il y a une brigade de salubrité

  • Hampath dit :

    Brigade de salubrité là  c’est maïs,
    On ne fait rien avec eux au pays ici
    C’est au feu vert que je sors mon kiki,

  • Anonyme dit :

    et t'en est fiers koi?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.