X
Autre

SI LOIN (poème par P.A et Eugenio)

23 octobre 2013 0

Ta voix n’a pas changé mais ta place est ailleurs
Ma peine n’a pas fané mais je veux être loin,
J’aurais voulu que tu restes j’aurais retenu ta main
Seuls les lâches se fondent en excuses et en pleurs.

Les plus valeureux empruntent le chemin du bonheur
Le futur épouse le passé et enfante la même douleur
C’était toi tournant les talons et le dos
Et depuis, je n’ai pas eu d’autres maux.

Pourtant le mal a perlé puis inondé ma joue
Tu m’as tué par tes silences et ton dédain
Tu le valais donc tu voulais mieux que bien
Quand je n’avais que des promesses de tout.

Aujourd’hui je suis ici et toi, là  bas, si loin
Je n’ai pour héritage qu’un seul maigre gain
Oublier car tous mes efforts sont restés vains
L’amour qu’on a porté est mort de nos mains.

Non, nos mains n’y sont pour rien, nos mots si
Ceux exprimés pires que ceux qui se taisent
Ou comment une vanne mal citée créa ce malaise
Qui me fît dire « c’est fini » et toi « merci » ?

Seuls nos malentendus savaient nous accorder
Quand mes cris courraient le marathon de l’espérance
tu n’y voyais que déception, violence et souffrance

Alors orphelin de ton absence, mon cœur à  du mal à  cicatriser
Je l’ai saigné à  blanc en jurant d’en prendre soin
Et ma main te cherche quand ta voix est déjà  si loin…

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.