X
Autre, Déclaration

PARJURE (poème par Laskazas)

15 décembre 2010 1

J’avais juré que jamais j’irai
Faire allégeance à  cette douce race
Que le créateur avait façonné dans la grace
Et qui brime les larrons qu’elle a leurré.

J’avais oublié ce frémissement dont le coeur s’éprend
Lorsque sur lui, un regard tendre s’épand.
J’avais oublié que l’homme n’a ni race ni couleur
Et que la raison avait toujours tort face au coeur.

En ces periodes oຠtout est trouble
J’ai découvert ce brin de lumière,
Cette étincelle qui se cache derrière
Un sourire qui de bonheur nous comble.

0

There is 1 comment

  • Anonyme dit :

    Eh oui; nous sommes tous en quête de cette lumière cachée derrière ce sourire unique…
    Mais une bonne paire de fesses et de gros tétés c'est pas de refus!!!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.