X
Autre, Déclaration

NATURELLE (poème par Guy)

23 février 2011 0

L’aurore, de sa brise légère, m’a enveloppé ;
L’exquise fraicheur de la rosée sur mon corps entier
Cela m’a semblé pourtant si familier
Sans que je ne sache vraiment pourquoi,

Le soleil, dans les bras de ses rayons, m’a rechauffé ;
De sa divine lumière, m’a inondé;
Mais son sublime éclat ne m’a point brulé ;
Sans que je ne sus où je m’y étais habitué,

La mer était si calme qu’elle m’a apaisé
Si douce que sa force restait insoupçonnée
Pourtant, j’étais loin d’en être impressionné ;
Pareille douceur, je savais l’avoir déjà  savouré,

En rentrant, la beauté de la lune j’ai contemplé ;
Qui me guidait dans l’obscurité de ce ciel étoilé
Comme déjà  auparavant, quand j’avais peine à  avancer ;
Mais je ne sus me rappeler comment cela s’était passé,

Puis, tendrement tu m’as embrassé ;
Contre toi, très fort tu m’as serré ;
Calmement écouté les péripéties de ma journée ;
Pour me prodiguer les sages conseils dont toi seule a le secret,

Alors, j’ai compris,

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.