X
Amour, Autre, Déception

LE SILENCE DES CATHÉDRALES (poème par Stéphane)

23 novembre 2011 0

Je partirai, ce midi, après la prière
Incapable d’avoir pu sauver notre sanctuaire
Au pied de ta statue, mes supplications sont vaines
Aujourd’hui, tu es moins douce que ferme.

Et une nuit de louange paraît bien inutile
Les clameurs de ma voix ont trouvé sourde oreille
Le fidèle indifèle promettant monts et merveilles
L’être supérieur le balayant d’un geste viril.

Et si, ici, nous pouvons être côte-à -côte
D’avec la déesse qui est de l’homme la côte,
Les anges passent et seul le vent parle
Pour laisser place à  un silence de cathédrale,

Là  où, par amour, il reste un Dieu qui écoute
Malgré nos paroles titubantes pleines de doutes,
Mais pas entre les amants, dans le silence des draps
Où la douleur du drame laisse dans de beaux draps.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.