X
Amour, Autre, Déception

LE CHANT DU CYGNE (poème de Laskazas)

15 janvier 2014 0

Bien avant que ce paresseux matin ne se lève,
Tu sortiras de notre nid, en pleurs, encore!
Me rappelant une fois de plus, tous mes torts…
Mon Dieu, quand aurais-je enfin une trêve?

Ne savais-tu pas qu’était mort l’amour parfait?
Ensemble, nous avons pourtant creusé sa tombe,
La toute petite goutte, qui inlassablement tombe
Finit par briser la plus dure des roches, tu sais!

Oui, ma chère amie, chaque larme que tu verses,
Me rend coupable certes, mais nous fragilise aussi.
Ne me suis-je pas repenti de chaque indues caresses?
Ma tendre muse, jusqu’où pourrons nous aller ainsi?

Chacun de tes regards est désormais un reproche,
Mes mots, mes silences sont désormais suspects,
C’est l’inquisition chaque fois que je raccroche,
La désolation après chaque quart d’heure de paix…

Il y a dans nos cœurs tant d’amour pourtant,
Jamais l’un loin de l’autre, un seul instant,
S’attirant inéluctablement tels fer et aimant,
S’aimant avec la passion des premiers moments!

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.