X
Autre, Société

LA PERLE (poème par NoOne)

2 juillet 2014 0

Amour au vent, désir d’antan, cœur battant
Et sans conviction, mais plutôt en tanguant,
Je me suis présenté à  elle, l’esprit repentant.
Alors elle m’a reçu, et, je l’ai (re)découverte

Toujours la même, réellement épatant
Bien qu’on le peignait d’un gracieux choquant
Formes idem, magies d’items, tellement excitant
Qu’en sa présence, mon verbiage se faisait vermeille.

Courtisée par plusieurs pour son tempérament
Elle le fut, du moins par des mensonges flagrants
Elle, si ressemblante à  elle, autant qu’à  un sultan
Source de mes larmes, pour moi elle demeurait verte

Mes yeux dans les siens, et les siens livrés au vent
Je l’ai vue s’habiller de charmes pervers et innocents
Elle, n’a pourtant pas semblé m’apercevoir ; m’ignorant
Jusqu’à  ce que mes lèvres esquissent son nom: Abidjan

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.