X
Amour, Autre, Déclaration

LA CHUTE (poème par NoOne)

26 mars 2014 1

C’était une chute suave d’un mètre soixante-deux
Non pas de celles qui vous projettent à  mille lieux
Mais une chute aussi belle qu’un cadeau des dieux.

Le genre de chutes qui vous laisse penaud et hagard
Le genre que connaît tout homme qui croise le regard
De cette femme que je rencontrai par un divin hasard

Une chute soudaine, inespérée, lourde de sentiments
Du haut de la falaise de ces yeux tendres et aimants
Jusqu’aux pieds de cette sublime Vénus des champs

Le temps d’un silence, mes certitudes se sont envolées
Aussi vite que mes éphémères désillusions avortées
J’étais définitivement affranchi de ma coriace timidité

La foudre, m’avait bien frappé; pas une fois, mais deux
Car si cette fille ne mesurait qu’un mètre soixante-deux
Eh bien, malgré moi, je venais d’en TOMBER amoureux.

0

There is 1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.