X
Autre, Société

GIGOLO (poème par P.A)

2 novembre 2011 2

Je mangerai ta chair jusqu’aux os
Et tu n’auras plus que la peau sur les os

Ma seconde chance
Ta jeunesse est fontaine de jouvence
À ma vieillesse qu’elle abreuve à  outrance.

Ni charme ni mots,
J’aligne quelques billets en trop
Et ton corps s’adonne à  moi plus kil n’en faut

Le jour tu préfères de honte te tenir loin
Mais comme hier soir, aujourd’hui tu me reviens
Et encore une fois, tu es de nouveau mien

Aussi longtemps que me permettra mon porte-monnaie
Mon gigolo
Mon gogo
Dans mon lit, oublies ton égo, car tu n’es plus que mon laquais

Ma marionnette de plaisir
Ma richesse te fait languir
Alors je m’amuse à  te voir souffrir
À me faire croire que tu me désires.

0

There are 2 comments

  • Eugenio dit :

    Tu es en train de niquer le business là ?!
    Allons PA,laisse ce dossier là ,c'est pas consolidé,laisse ça!!!

  • PA dit :

    libre expression oblige…hampath en sait quelque chose.;)
    je ne n… aucun business,t'inquiète.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.