X
Autre, Déclaration

ELLE (poème par Pascal)

23 décembre 2010 0

Ses yeux ? Les avez-vous seulement regardés.
Ses yeux ! Dans ma mémoire je les ai sauvegardés.
Ses yeux, mon dieu, l’esprit me font tournoyer,
Et je n’ai de cesse que de m’y ennoyer.

Son corps ? Je vous défend de le convoiter.
Son corps ! Dieu, tu y a mis tout ton doigté.
Son corps, mon dieu m’aurait-il ensorcelé,
Car au mien, je le veux à  jamais cordelé.

Son prénom ? Si seulement vous le connaissiez.
Son prénom ! Il révèle en moins le plus vil finassier.
Son prénom, mon dieu pourquoi l’avoir inventé,
Si ce n’est qu’à  l’entendre mon cœur soit ébouillanté.

Mes sentiments ? Autour de ce verre ils se sont réveillés.
Mes sentiments ! Ils se manifestent jusque contre mon oreiller.
Mes sentiments, mon dieu comment les montrer, même à  moitié
Car tel un lâche je lui ai, à  jamais, promis mon amitié.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.