X
Autre

À MES PIRES AMIS (poème par L.)

8 mai 2013 0

À vous mes amis pendant vos heures perdues
À vous que je ne regrette pas d’avoir perdu
De vue, depuis qu’on peut vivre seul sans vivre réclus.

À ces chimériques projets formés sur une banale idée
Qui appellent la fortune et une félonie bien justifiée
Pour qui se borne à  regarder l’amitié d’un oeil intéressé.

Ceux là , très tôt versent dans les babillages sans rimes
Ils trahissent à  coup d’immondes borborygmes
Crachés crus, mais bas, pour que nul ne devine leur crime

Car ils sont si proches, à  nos pauvres coeurs si chers
Qu’on se garderait sur eux de former même une colère
Qui s’estompe, avant qu’une goûte de fiel ne déborde du verre.

À vous mes amis pendant mes heures perdues
J’espère tant lire votre propre récit de ce bout de vécu
Où vous êtes héros et moi bourreau ou scélérat ou corrompu.

0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.