X

abadajones

VENDREDI SAINT (poème par Stéphane)
Personnel
VENDREDI SAINT (poème par Stéphane)
12 avril 2017 at 14 h 05 min 0
Existe-t-il pire manière de mourir
Que d'être obligé par les circonstances?
D'arrêter de vivre, seul dans le silence? (suite…)
Lire la suite
LE TROISIÈME JOUR (poème par Stéphane)
Amour, Autre, Déception
LE TROISIÈME JOUR (poème par Stéphane)
8 février 2017 at 6 h 03 min 0
C'est une sorte de mardi malsain
Où la raison prenait plaisir à écorcher le cœur
A "corps" et à cris, avec des coups de croix en plein cœur. (suite…)
Lire la suite
JUSQU’À CE QUE (par Stéphane)
Déception
JUSQU’À CE QUE (par Stéphane)
28 octobre 2015 at 0 h 55 min 0
Je t'aimerai A m'époumoner Me laisser dominer Et parfois ruminer. Je t'aimerai A en perdre le souffle A masquer mes "je souffre" A m'enfermer dans un gouffre. Je t'aimerai A te rendre heureuse Même si pour la cause Il faut que la peine me creuse. Je t'aimerai A en mourir Et aussi, à laisser pourrir Mon cœur, ton martyr. Je t'aimerai Comme personne Sans espérer que tu redonnes Ce que je t'abandonne. Je t'aimerai De toutes mes forces Même si tu écorches Ma si rude écorce. Je t'aimerai Aussi fort que je peux Jusqu'à ce que... Tout cela mette fin à nous deux. dispo-sur-dmdi
Lire la suite
COMMANDEZ « BRUTAL »
Autre
COMMANDEZ « BRUTAL »
10 septembre 2015 at 3 h 26 min 6
  • Prix du livre: 5.000F CFA . Livraison offerte à Abidjan uniquement.
Lire la suite
LA SAISON DES REGRETS (poème par Wassakou)
Amour, Autre, Déception
LA SAISON DES REGRETS (poème par Wassakou)
29 juillet 2015 at 5 h 57 min 0
Notre Chemin ! C’est à son envers qu’il se fera le mieux
S’éloignant d’ici, de ces fins difficiles
Le cœur se flattera de rêver à nouveau
Lui, habitué à se tromper à chaque fois
(suite…)
Lire la suite
TOMBER AMOUREUX (poème de Stéphane)
Amour, Autre, Déclaration
TOMBER AMOUREUX (poème de Stéphane)
29 juillet 2015 at 5 h 02 min 0
Tomber amoureux d'une inconnue Ou d'une que l'on connaît trop Une qui, comme un hasard, nous est parvenue Pour passer de l’hideux au beau. (suite…)
Lire la suite
TRAHISON (poème par Laskazas)
Amour, Autre, Déception
TRAHISON (poème par Laskazas)
22 juillet 2015 at 5 h 13 min 4
Ces mots pèsent des tonnes au fond de la gorge,
Pour les sortir, il faut de la force, du courage.
Vous parlez, encore et encore, sans rien dire pourtant,
Car vous évitez soigneusement, le plus important. (suite…)
Lire la suite
Amour, Déclaration
CE MOMENT (poème par P.A)
22 juillet 2015 at 5 h 05 min 0
ce-moment Que le temps s'arrête sur ce moment En ce lieu... dans tes yeux Sur l'intensité de mon amour A l'appel de la douleur, sourd. Crier, aimer, gémir, arrêter tout. Y compris le temps sur ce moment Ici... maintenant... nous deux A s'offrir la magie d'un séjour Encore demain et toujours Là devenons juste fous... Arrêtons le temps sur ce moment Une fenêtre sur les cieux Restons y nuits et jours Ivres de vie et d'amour Apprenons à être nous. Le temps s'est arrêté sur ce moment il sait... nous sommes heureux Habitués à suivre monotone son cours Sous notre charme, il a fait le détour Et moi depuis, je t'aime plus que tout.  
 
Lire la suite
Amour, Autre, Déclaration
NOUVEAU CIEL (poème par Stéphane)
15 juillet 2015 at 5 h 43 min 0
Nouveau-ciel Hier, j'ai dormi les yeux ouverts. A la lumière du jour, goûté sa saveur De cette si belle femme, avoir les faveurs Et de ce rêve inachevé, subir les revers. Au fond de mon esprit se bousculent ces secondes Peu nombreuses mais certainement inoubliables Où, à l'abri des regards accusateurs de ce monde Ces mots longtemps échangés s'avéraient réalisables. Un souffle mêlé à cette respiration haletante Des regards fusant, griots de silences assourdissants Le désir oppressant cette étreinte hésitante Sublime histoire naissant d'incontrôlables sentiments. J'ai encore la douceur de sa peau sous mes doigts Et le goût de ses lèvres profondément ancré en moi J'ai encore le souvenir de ces instants volés Qui, vers d'autres cieux, nous ont permis de nous envoler.
Lire la suite
Autre, Société
LES PORCS SAVENT NAGER (poème de Eugenio)
15 juillet 2015 at 5 h 21 min 0
les-porcs-savent-nager Ils pataugent dans leurs plats discours
Au nom d'un lumineux slogan incohérent
Se dressant poing en l'air, ultime recours
Au secours du peuple abusé, espérant.
Ils barbotent, c'est d'une flagrante évidence
Mais leurs voix est si forte, parfois, si douce
Que l'on en oublie presque leur haleine rance
Qui noue les tragédies et mots-à-maux, pousse
Chacun à la faute, contre l'autre camp fautif.
C'est alors la grande mêlée, pour grands et enfants
À leur tour pataugeant, dans le sang d'un beau vif
Rouge brique sur la tête d'un militant suppliant.
Et quand la digue casse et que tous on se noient
Les porcs sortent le groin puis s'évadent en jet privé,
Places benoites limitées pour souverains ayant droit
 
Pour que tous voient que les porcs savent aussi voler.
Lire la suite

Ne sois pas méchant. Partage :)