X

Hors-catégorie

Autre
LA DECHEANCE DU POÉTE (poème par Stéphane)
10 juin 2015 at 5 h 04 min 0
Au début, c'est la femme et l'amour qui l'inspirent.
Aujourd'hui, c'est l'écriture qui l'inspire.
Demain, qu'est ce qui nourrira son inspiration
Sa paix intérieure ou ses internes frictions.

Il croyait écrire des vers dignes du mythe,
Des vers beaux, iconoclastes et uniques!
Leurre! Les pires vers de l'art poétique
Peuplaient ses feuilles de papier hypocrites.

Hypocrites! Elles ne lui ont jamais avoué
Qu'il n'était pas, pour la poésie, doué
Face à  cette vérité, écrire n'a plus aucun sens
Il jette sa plume et baigne dans la déchéance.
CONTINUE READING ...
Autre
UNE MINUTE (poème par Stéphane)
22 avril 2015 at 6 h 21 min 0
Monsieur, avez-vous appris la relativité
Je me le demande, puisque vous riez!!!
Raccourcissez votre conversation, par pitié
Et laissez-moi le temps de m'éclipser.

Car jamais une minute n'a été si lente
àŠtes-vous sûr qu'elle comporte soixante secondes
Je crois aujourd'hui que tous nous mentent
Ces théoriciens qui ont défini notre monde.

Voilà  qu'une minute peut paraître une éternité
Car plus rien ne compte vraiment
Ou n'est plus compté correctement
Quand on se bat avec une diarrhée.
CONTINUE READING ...
Autre
D.M.D.I (poème par NoOne)
15 octobre 2014 at 5 h 43 min 0
D.I. n'était pas femme à  connaitre remords
Cela, qui pouvait vraiment le lui reprocher
Son cœur avait tant de fois subi l'intolérable
Cœur, jadis, en fleurs qui mua cœur en pleurs
Cœur en pleurs transformé en cœur en peine
Ce cœur en peine aujourd'hui cœur de pierre
En raison de toutes les multiples déceptions
Qui ont émietté ce qui lui restait d'empathie

Mais D. n'était pas ce genre d'homme ... Non!
Il était de ceux que l'innocence ne quittait pas
Ceux que le vrai amour ne fauchait qu'une fois
Et dont le hasard, à  souhait, se jouait du destin.
De toute son existence il n'en avait aimé qu'une
Rien qu'une, envers et contre tous ; une seule,
Qui cherchait l'amour partout, sauf auprès de lui
Pourtant aujourd'hui encore, et malgré tout, D. aime D.I.
CONTINUE READING ...
Autre
PAROLES DE DIEU (poème par Stéphane)
28 mars 2012 at 11 h 52 min 5
Tu feras partie de cette masse
Celle à  qui J'ai retiré ma grâce,
Ce peuple qui a choisi le péché
Et de mon royaume, s'est détaché.

Tu accompliras les choses de toi-même
Je t'observerai, l'air absent, de loin.
Tu comprendras qu'avec Moi en moins,
Ton côté robuste n'est plus le même.

Ta part de miracle sera en vacances,
Et ta vie aura l'air d'un séjour sur potence.
Tes difficultés seront bien nombreuses
Tes rires rares, tes entreprises malheureuses.

Tu apprendras que quand part Ma lumière,
Les choses les plus simples deviennent dures.
Tu penseras, à  tort, que j'abats Ma colère
Mais la grâce n'habite pas les coeurs impurs.

Pécheur que Je connais trop, tu reviendras.
Avec larmes et promesses, tu Me prieras.
Bien que Miséricordieux, j'aurai besoin de preuves
Alors Mon enfant, je te purifierai par l'épreuve.
CONTINUE READING ...
Autre
HOMMES EN SOUFFRANCE (poème par Master Éminent)
26 octobre 2011 at 13 h 22 min 0

Sagesse humaine,
Sagesse Mondaine,
Conscience de chair,
Conscience de terre,
Aucun réconfort pour nos souffrances !

Trop d'amours déçus,
Tant de peines vécues,
Innombrables vies accablées,
Incalculables situations insupportées,
Une expérience humaine dont le parfum répand une odeur puante de putréfaction !

Le monde attriste,
Le cœur est triste,
Les efforts affligés,
L'esprit angoissé,
La vie est inquiétante, Les vies sont cauchemardesques. Oh quel désarroi !

Mœurs mauvaises,
Méthodes perverses,
Esprits atteints,
Espérance éteinte,
OUF ! La vie est limitée, Le temps est compté ; Le compte à  rebours peut commencer,

CONTINUE READING ...
Autre
TOI…(poème par P.A)
13 juillet 2011 at 6 h 15 min 0

Je puise dans mes sentiments
Que j'épuise à  force de sollicitude.
Te supporter jusqu'à  te porter en altitude
Te faire planer plus haut que le firmament.

Satisfaire tes désirs même les moindres
En réponse aux tiens, les miens laisser poindre
Aiguiser ton appétit de prédateur affamé
Comme un couteau méticuleusement élimé.

Outrepasser les limites de la perfection
Te surprendre à  chaque nouvelle expérience
Inhiber prévisibilité et évidence
Tu m'évides rations après rations.

T'offrir par récurrence ma fertilité
De mes prouesses, Tu as l'exclusivité
Te laisser boire à  la fontaine de ma fécondité
Te permettre un séjour dans mon intimité
Toi, mon lecteur adoré.

CONTINUE READING ...
Autre
LIGNE DE VIE (poème par Eugenio)
18 mai 2011 at 13 h 25 min 4

Le poète nait dans la joie des pleurs
Fatigué de donner des coups de l'intérieur,
D'écouter aux portes de celle qui le porta
De mauvais mots nés des maux qu'il causa.

Mais comme le Ciel, parmi mille, le fît habile
Il découvre l'utile dans l'encre du stylo bille,
La magie de l'indélébile sur papier normal
Pour peindre d'éternelles fresques vocales ;

Il est alors un gamin courant entre les lignes
Palette de lettres en main, dessinant des cygnes
Ou plantant des croix sur des proses dans le sable

Pour qu'à  chaque note qui sonne, vers qu'il signe
Le monde, un peu plus, s'étonne ou s'indigne
Qu'avec des syllabes et tant de choses friables

On puisse donner la vie...
CONTINUE READING ...
Autre
PRISE EN PASSANT (poème par Eugenio)
11 mai 2011 at 11 h 05 min 0

La fougue du blanc Roi blasé de paix
Le tir des jupons dentelles de sa fine Dame
Qui n'a que trop subi les assauts de sa lame ;
Il part à  l'aventure armé de son valet.

On envoie des Pions dans chaque village
En guise de leurre pour leurs sentinelles
Car c'est aux Cavaliers de trouver les pucelles,
Leurs grands sabots ratissent bien plus large.

Et comme les Tours veillent au grain
Il faut peu de temps pour remplir les écrins ;
Le Fou fait le pitre et démasque un félon

Quand le maître fait le tri dans son butin :
Il prendra une princesse devenue catin,
Puis s'en ira sans se souvenir de son prénom.
CONTINUE READING ...
Autre
A LA CONFESSION (poème par Stéphane)
4 mai 2011 at 11 h 00 min 2

A la hauteur du sacrifice, un grand bâtiment,
Imposant, qui trône au milieu d'un vaste champ.
Le rappel de l'histoire, le symbole d'un choix
Le lieu de rencontrer celui qui est mort sur la croix.

Assis sur un banc, béni, avec tous ces hommes
Coupables, par Adam, d'avoir mangé une pomme
Dont ils ne sauraient en décrire le goût
Et pourtant, un morceau leur est resté dans le cou.

Dans le recueillement, les yeux rivés sur terre,
Personne n'ose affronter le poids de sa propre chair.
A l'église, l'odeur du péché rôde et persiste
Confirme le proverbe, je pèche donc j'existe.

Dans l'attente de mon tour prochain, les remords
M'oppressent au point de préférer la mort.
Le moment est arrivé d'exprimer les regrets.
Devant le prêtre, à  genoux, j'expose les faits:

"Pardonnez-moi mon père car j'ai péché
Hier encore, la nuit était agitée et voluptueuse
Je m'en suis réjoui sur sa peau douce et délicieuse,
Et ai explosé sans même l'avoir touchée."

CONTINUE READING ...
Autre
LE FIL ET LA VIE (poème par Teecya)
23 février 2011 at 7 h 51 min 1

Elle nait sur des cris
Elle part sur des cris

Joyeuse des fois
Douloureuse parfois

Précieuse à  ses debuts
Hideuse quand vient sa fin

Elle nous appartient
Elle t'appartient

Qu'elle soit glorieuse
Qu'elle soit mediocre

Elle ne tient qu'a un fil
Elle est un fil.
CONTINUE READING ...