X
Autre, Déclaration

LE CIEL DE TON CORPS (par Stéphane)

3 août 2010 0

C’est ainsi que se levait le jour
Où le ciel avait la couleur de ta peau.
Ouvrant les yeux, regardant plus haut,
J’ai vu qu’il avait aussi la couleur de l’amour.

Alors, que la nuit ne tombe jamais plus
Je n’ai envie que de ce jour éternel.
Les yeux ouverts, admirant mon hirondelle
Derrière cette fenêtre où nous vivons reclus.

Car notre monde est bien plus exaltant
Fait de caresses, de paresse et de passion,
Parfumé de tendresse et de la tension
D’un amour ni contrôlable, ni hésitant.

Partageons
20
0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ne sois pas méchant. Partage :)