X
Oui, non, peut-être (par Coulibaly Faniwa )
Amour, Cote divoire, Déception, Poète

Oui, non, peut-être (par Coulibaly Faniwa )

27 juin 2018 0

Je t’aime
Encore plus aujourd’hui que demain
Tu me pensais charognard de ton hymen
Dans une ultime tentative je te tiens la main

De belles paroles je ne suis tributaire
Je ne dispose que de moi-même pour te plaire
Tu m’as jugé indifférent
Proche de la vérité,Tu m’as fait sortir de mon rang.
Que voulais tu ?
Sûrement pas un échelonnement dithyrambique de belles arrangues aux zestes de fleurs roses

Non.
Tu ne ressembles à  nul autre
Ton ombre sur moi produit l’ effet d’ un agent chimique incapacitant stérile ambroisie
Je pars sous le joug d’un poignard invisible
Je pars sous le joug d’une douleur indicible
Je pars sans aucune hérésie

J’en suis las
L’horizon me tend les bras.


Si vous vous sentez l’âme d’un poète, partagez avec nous vos poèmes sur desmotsdesimages@gmail.com
Et vous serez à  l’honneur le Mercredi sur Blog.
27544939_1807300969289702_2737651877071433332_n

Partageons
20
2

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *