X
La cale (par Eric Dohou)
Cote divoire, Personnel, Société

La cale (par Eric Dohou)

16 mai 2018 0

Le bateau avance inexorablement
Nos terres sont loin depuis longtemps

Les marins s’affairent sur le pont
L’océan est notre seul horizon

La nuit, difforme et inconnue, nous fait peur
Que nous réserve son silence et son opaque noirceur

L’odeur, de crasse et de sueur mêlée
D’excréments et de nourriture avariée

De plaies infectées et de cadavres décomposés
A emplie la cale du navire négrier

Dans ce théâtre où se joue l’horreur
Nous sommes à  la fois acteurs et spectateurs.

Mes yeux dans l’obscurité ont du mal à  percevoir
Et mon esprit torturé a du mal à  y croire.

Insensible aux lamentations de mes pairs
À leurs psaumes et à  leurs prières

J’entends un étrange murmure dans l’air
Rythmé par le duo des vagues et des fers.

C’est le requiem lugubre de nos frères
Qui reposent au fond de la mer

Chants inaudibles à  travers la brume

Chants nostalgiques à  travers l’écume

Chants funéraires qui bercent nos nuits
Car l’âme survit seul le corps périt.


Si vous vous sentez l’âme d’un poète, partagez avec nous vos poèmes sur desmotsdesimages@gmail.com
Et vous serez à  l’honneur le Mercredi sur Blog.
27544939_1807300969289702_2737651877071433332_n

Partageons
20
0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *