X
Autre

UN GRAND RIEN (poème par Eugenio)

10 décembre 2014 0

Et si chaque souffle était à  rendre
S’il fallait en justifier le prochain
Quitte à  s’étouffer à  l’air libre,
Prendrais-je plus de place pour moi ?

Ce petit rien plus grand que tout,
De ceux qui vont et qui viennent
Qui passent, trépassent
Taches futiles
Traces furtives dans le vent
Le temps d’une histoire d’homme.

Ce petit rien semblable à  tous
De ceux qui s’imaginent à  couvert
Qui parlent fort d’avenir
Tapent des mains
Trament en se projetant au loin,
Leader auto-motivé riant du temps.

Et si demain n’était que leurre,
Si dans une heure l’on meurt
Que feraient les vers de mes vers
Pour qui brillerait tout votre or ?

Partageons
20
0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *