X
Autre

LIGNE DE VIE (poème par Eugenio)

18 mai 2011 4

Le poète nait dans la joie des pleurs
Fatigué de donner des coups de l’intérieur,
D’écouter aux portes de celle qui le porta
De mauvais mots nés des maux qu’il causa.

Mais comme le Ciel, parmi mille, le fît habile
Il découvre l’utile dans l’encre du stylo bille,
La magie de l’indélébile sur papier normal
Pour peindre d’éternelles fresques vocales ;

Il est alors un gamin courant entre les lignes
Palette de lettres en main, dessinant des cygnes
Ou plantant des croix sur des proses dans le sable

Pour qu’à  chaque note qui sonne, vers qu’il signe
Le monde, un peu plus, s’étonne ou s’indigne
Qu’avec des syllabes et tant de choses friables

On puisse donner la vie…

Partageons
20
0

There are 4 comments

  • PA dit :

    amoureuse…de ta plume

  • Anonyme dit :

    Voila qui est réciproque…

    Eugenio Diby

  • Anonyme dit :

    rien de plus beau que l'amour… quand il est partagé

  • PA dit :

    tout a fait d'accord

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *