X
Autre

LA NOMMÉE ZOÉ (poème par NoOne)

26 novembre 2014 0

C’est une délicate Amoureuse
Parfois gamine, tantôt câline
Qui vous étreint avec un érotisme
Dont Elle seule détient le secret

Sans retenue, Elle s’invite chez vous
Avilissant corps et cœur fragilisés
Électrisant vos glandes lacrymales
Par de tendres baisers orgasmiques

Commence dès lors une intense idylle
Jusqu’au bout des nuits solitaires
Où s’empoignent souvenirs et amertumes
Au rythme dépressif d’un amer tango

Elle est la plus fougueuse des maîtresses
Pour ceux, perdus, qui plus n’en peuvent
Et quand bien même on la nomme « mélancolie »
Pour moi, elle est vivante amante : ma Zoé.
Partageons
20
0

There are 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *